Historique, standard - Le Clos de Marancoise

Aller au contenu

Menu principal :

Berger Blanc Suisse

Le Berger blanc était, il y a assez longtemps de ça, un Berger Allemand. Puis, la couleur blanche entraînant des défauts graves comme l'albinisme, la dépigmentation, entre autres, fut considérée comme un défaut éliminatoire, et les Bergers Allemands blancs ne furent plus autorisés à la reproduction par le club de race allemand et la F.C.I. ensuite. Des canadiens puis des américains, sans pouvoir dire lesquels furent les premiers étaient persuadés que ces défauts ne venaient pas de la couleur et que si on était très attentif, si on surveillait la production en éliminant systématiquement les sujets qui avaient des défauts et qui n'étaient donc pas désirés, on arriverait à une race qui ne poserait pas plus de problème et qui n'aurait pas plus de défauts que les autres, ce qui fut fait et, bien fait, il n'y a qu'à voir le résultat. La race qui fut dénommée Berger Blanc Suisse car c'est la Suisse qui l'a reconnue la première comme race officielle dans son pays, a été reconnue officiellement et provisoirement par la F.C.I. le 26 novembre 2002 comme race du Groupe 1 Section 1 : chiens de berger. Dans 10 ans donc, le Berger Blanc Suisse sera une race reconnue officiellement et définitivement.

Le Berger Blanc Suisse est un chien qui possède le caractère et pratiquement aussi la morphologie du Berger Allemand d'il y a environ 30 à 40 ans, c'est à dire quand il était encore un vrai chien de travail. Le caractère du Berger Blanc est celui d'un chien fidèle à son ou ses maîtres, assez méfiant et ne faisant pas confiance à ce qu'il ne peut maîtriser lui-même. Il peut être appelé selon le cas "pot de colle", "super glu", "sécotine", etc tant il adore son ou sa maître(sse). Il est courageux et s'il a décidé qu'il peut faire quelque chose, il n'hésite pas à le faire ; c'est pareil s'il fait confiance à celle ou celui qui le conduit, il fera ce qu'il lui est demandé sans rechigner, parce qu'il sait que si on lui demande de le faire, c'est qu'il peut et doit le faire. Sa robe immaculée fait penser à la pureté, et c'est vrai que ses sentiments son purs, comme son regard qui inspire la confiance.

Télécharger et imprimer son standard N° 347

Lire l'historique de la race, cliquez sur le portrait d'Aton bébé :








Retourner au contenu | Retourner au menu